Archives par étiquette : temps

Peinture et apprentissages

En aidant une amie à s’installer, je me suis retrouvée rouleau à la main à repeindre la maison.

Je me suis fait la remarque suivante : finalement, il y a beaucoup de points communs entre peindre une pièce et les méthodes d’apprentissage. En voici au moins trois.

Préparer
Pour ceux qui ont déjà tenté l’expérience, le plus long dans la peinture ce n’est pas de passer le rouleau mais toute la préparation en amont : quelle peinture choisir, pourquoi pour quelle finition ? Protéger ce qui doit l’être avec des bâches, poser le scotch sur les parties à ne pas peindre, choisir les outils qui faciliteront l’application. En formation les mêmes questions se posent : quelle formation choisir, pour quels objectifs ? Faire le bilan sur ce que l’on sait déjà ou pas, penser à des questions, des mises en application est tout aussi important. Préparer sa formation  est donc une étape importante.

Poser
On ne peint pas tous de la même façon ! Le coup de pinceau varie d’une personne à une autre. En théorie, une seule personne doit peindre la même pièce pour éviter des dépôts de peinture différents, ou des coups de pinceaux dans des sens différents.  En termes d’apprentissage, personne n’apprend de la même façon non plus ! Connaissances acquises précédemment, bouquets d’intelligences, cursus scolaire professionnel ou personnel sont autant de critères qui nous différencient. Vouloir ou penser que tout le monde apprend de la même façon est aussi saugrenue que de penser qu’on a tous le même coup de pinceau !

Agrémenter
C’est suite à la pose de la peinture qu’on s’attèle à décorer la pièce. On pose donc les nouveaux éléments sur une base. Pour les apprentissages c’est pareil : la formation actuelle prépare les formations à venir et s’appuie sur les connaissances passées. Penser à l’après formation et à la cohérence des parcours donne une dimension particulière au sens que nous donnons à nos apprentissages. Comment allez-vous agrémenter la formation que vous allez faire ou que vous venez de faire ?

Conclusion
Ce qui nous parait évident dans la vie de tous les jours ne l’est pas forcément lorsque nous parlons apprentissage. Etrange, non ?

Entrée en formation : êtes vous prêt à changer ?

Dans un article précédent, je vous avais parlé de quelques astuces à appliquer avant d’entrer en formation. Mais êtes-vous prêt à changer vos méthodes de travail ? Petit test.
Perdre du temps…pour en gagner
L’apprentissage est un processus. Quand on revient de formation, il est nécessaire de prendre du temps pour ancrer les nouvelles connaissances et les mettre en pratique. C’est une étape cruciale. Pourtant, poussés par les urgences, on a tendance à se dire que finalement on faisait plus vite avant et on retombe dans les anciens travers. Alors êtes-vous prêt à vous donner la chance de progresser ?
Changer ses méthodes de travail
La formation implique de changer ses méthodes de travail. Vous devez travailler plus efficacement (informatique, vente) mais aussi en toute sécurité (gestes et postures, formation aux produits d’entretien) ou moins stressé (gestion de projet, de conflits, accueil). Alors êtes-vous prêt à travailler différemment ?
Monter en compétence
Vous vous formez, vous montez en compétence. Ces dernières sont reconnues et on vous sollicite pour d’autres tâches. Ainsi petit à petit (ou radicalement parfois) on est amené à quitter sa zone de confort et à explorer de nouveaux horizons. Alors êtes-vous prêt à relever ce défi ?
Conclusion : Si vous répondez non à une de question alors non, vous n’êtes pas prêt à entrer en formation !

La formation ça sert à rien !

L’objectif quand on entre en formation ou qu’on doit l’assurer c’est de faire en sorte que l’apprentissage soit réussi. Mais, qu’est-ce qui se passe si une formation est réussie ? Quels sont les impacts d’un apprentissage concret ? Regardons d’un peu plus près…
Un changement individuel
Quand on revient de formation on est boosté, on n’a qu’une envie c’est mettre en pratique ce que l’on a appris. Quand on a la chance d’avoir du temps pour ancrer les nouvelles connaissances, on change indéniablement nos méthodes de travail. Sauf qu’un changement individuel entraine un changement collectif et que ce changement on l’avait pas vu venir !
Un changement collectif
Vous êtes monté en compétence, vous avez changé vos méthodes de travail. Oui mais….les collègues ne suivent pas ! Aïe et quand vous tentez de leur expliquer qu’ils peuvent/doivent faire différemment ça coince. Comment continuer son apprentissage dans ces conditions ?
Un changement organisationnel
Il faut monter au niveau organisationnel et tenir compte que des connaissances ça se manage ! Autant maitriser l’effet domino qui résulte d’un retour de formation et anticiper les changements qui en résultent. Sinon et bien on continuera à dire que « la formation, ça sert à rien ! ».
Conclusion
La formation est un droit, il faut dépenser des budgets pour répondre à la réglementation, certes. Mais autant la rendre utile et améliorer son retour sur investissent en se préparant aux changements individuels, collectifs et organisationnels qu’elle entraine. Anticiper ces changements c’est mettre des actions concrètes pour ne plus dire « la formation ça sert à rien ! ».

J’ai pas le temps !

Le temps est selon moi au cœur des apprentissages. Voilà trois bonnes raisons pour ralentir le rythme et se consacrer à ses nouvelles connaissances.

Du temps pour apprendre
En formation ou en cours, il est nécessaire de laisser du temps pour que les personnes puissent réfléchir à ce qui est dit, faire des ponts avec ce qu’elles connaissent et poser des questions. Inutile donc de parler à toute vitesse ou de se laisser embarquer dans le TGV de l’intervenant.

Du temps pour ancrer
Maintenant il est temps de réviser ou de mettre en application ce que l’on appris. Laisser assez de temps entre la fin des cours et les examens permet une meilleure assimilation. Au retour de formation c’est par la pratique qu’on ancre les connaissances. Autant se garder des créneaux, ce n’est pas du tems perdu.

Du temps pour réguler
Tout ce que l’on apprend est périssable. Il est donc important de mettre ses connaissances à jour. La curiosité est un vilain défaut ? Pas dans les apprentissages en tout cas !

Conclusion
Réussir ses apprentissages c’est aussi leur consacrer du temps. Prenez-le parce que personne ne vous le donnera !