Vive les bavardages !

« Chut, arrêtez de parler et écoutez moi » c’est en gros ce qui est attendu quand une personne prend la parole. Et pourtant échanger avec son voisin fait aussi partie du processus d’apprentissage.

Qu’est-ce qu’elle a dit ?
La capacité de concentration varie entre 45mn et 1h30 suivant les individus. Aussi il est normal qu’avec nos vies trépidantes, cette capacité puisse se réduire à une vingtaine de minutes. Hors, les pauses formelles dans le système éducatif ou en formation arrivent au bout d’une heure trente. C’est pourquoi il arrive que le cerveau décroche, attiré par un mot qui amène à une pensée puis à une autre….Bienvenue au pays des rêves ! Au bout de quelques minutes on se demande ce qui vient d’être dit. C’est à ce moment là qu’on se tourne vers notre voisin pour tenter de rattraper notre retard.

Et qu’attendons-nous de la personne en charge de la formation ? Qu’elle s’arrête pour s’assurer qu’on perdre le moins d’informations possibles. Pas qu’elle nous réprimande comme un enfant.

J’ai pas compris !
Autre raison pour laquelle il est important d’échanger c’est lorsque nous n’avons pas compris ce qui vient d’être dit. Comment poursuivre l’apprentissage s’il nous manque un wagon? Cet échange explicatif est utile pour les deux protagonistes : celui qui reçoit l’explication peut continuer son apprentissage. Celui qui explique ancre des connaissances acquises. Parfois c’est en enseignant que l’on comprend (Etudes sur le learning by teaching).

Pourquoi est-il important de laisser des espaces de discussion ?
Lorsqu’on est en charge d’un enseignement ou d’une formation, il est donc important de laisser des espaces de discussion pour s’assurer de ne laisser personne sur le côté. L’important n’est pas ce que l’on dit mais ce qui a été compris !


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.