Archives mensuelles : décembre 2014

Bilan 2014 du blog : merci !

Un grand merci ! Vous êtes de plus en plus nombreux à venir sur ce blog depuis son lancement en Mai 2014. Nous sommes passés de 300 à environ 2000 personnes par mois !Ce qui prouve que la formation a encore un bel avenir devant elle.

Il me reste à vous souhaiter de bonnes fêtes et j’espère tous vous revoir en 2015 !!!

Caroline

Mon bilan de formation de l’année

Et voilà 2014 se termine et 2015 est là. Avant de passer aux bonnes résolutions, pourquoi ne pas profiter de ce temps pour prendre du recul et analyser votre parcours de formation !

 Identifiez vos formations
Quelles formations avez-vous suivies cette année ? Faites un listing. Analysez les liens éventuels ou au contraire les écarts. Vous pouvez aussi pour chacune définir trois adjectifs qui les définissent le mieux : stimulante, pratique, enrichissante…

Qu’en avez-vous fait ?
Ce n’est pas le tout d’avoir des connaissances encore faut il être en mesure d’analyser ce que ces formations vous ont permis de faire, de comprendre, d’analyser. Ainsi vous visualisez tout ce à côté de quoi vous seriez passé si vous ne vous étiez pas formé.

 Que reste-il à faire ?
Début 2015 ce sera le moment des bonnes résolutions ! Profitez-en pour réfléchir à votre parcours de formation : que vous manque t’il ? Pourquoi ? Comment envisagez-vous votre parcours ? Quelles sont les thématiques qui vous font vibrer ?

Conclusion
La formation est un cadeau. Cela tombe bien nous sommes en pleine période festive. Aussi, je vous invite à profiter de ces moments pour prendre du recul sur vous, vos objectifs et votre vision formative  pour 2015. Et l’air de rien vous préparez votre PAP 2015 !

******* Bon bout d’an à tous et à l’an qué ven ! ******

Pourquoi ils ne veulent pas se former ?

Vous avez beau mettre un place un plan de formation, certains rechignent à s’y conformer. Car se former n’est pas innocent, c’est aussi faire le deuil de nos actions passées (cf article deuil et apprentissages).
De plus qui dit formation dit changement (cf article changement) et dans ce domaine ceux qui s’y opposent déploient des stratégies. Petit tour d’horizon des opposants à la formation !

Le sourd
Il n’entend pas vos appels, il ne réagit pas. « Aujourd’hui la mode est à telle formation, demain ce sera une autre, à quoi bon ? ». Il se dit qu’il vaut mieux laisser trainer les choses en attendant la prochaine lubie de la direction. C’est un pro de l’inertie, mais à vous de vous assurer qu’en terme de formation, l’effet de mode n’a pas d’impact et que les formations mises en place sont mûrement réfléchies.

Le blasé
Aussi actif que son ami le sourd, le blasé rajoute une bonne couche de râlerie et dit tout haut ce que le sourd pense tout bas « ah ben voilà, on va encore nous sortir le discours sur la nécessité de se former blablabla ». Le sourd comme le blasé ne sont pas très virulents et restent en opposition passive. Pas facile de les détecter.

Le critique
Il exprime haut et fort son opinion, que ce soit à travers des actes colériques ou du sarcasme. « ah ben c’est vrai qu’après la dernière formation les commerciaux ont bien vendus hein c’est pas comme si le chiffre d’affaire était toujours en baisse alors moi me former hors de question ! ». En effet, si l’impact de vos formations est difficilement mesurable que ce soit en terme d’efficacité ou de reconnaissance, il sera difficile de poursuivre votre projet formatif.

Le rassembleur
L’union fait la force et le rassembleur conclue des pactes ou des alliances pour assoir son opposition. Comme si devant le changement il valait mieux être plusieurs que seul. « si on s’y met tous alors peut-être qu’on y échappera ». Attention car le rassembleur arrive souvent à ses fins. A vous de le détecter le plus rapidement possible et profiter de ses qualités de rassembleur pour le faire basculer de votre côté.

Conclusion
Omettre que la formation entraine des changements est une grave erreur. Aussi, la dimension managériale ne doit pas être mise de côté. Sinon, les sourds, les blasés, les critiques et les meneurs de groupe auront tôt fait de saborder les montées en connaissance de votre structure.