3 minutes pour s’y mettre

Dans un précédent article (30 s pour apprendre), nous avons vu qu’il suffisait parfois de 30 secondes pour ancrer des connaissances ou les réactiver. Mais parfois, c’est la motivation à s’y mettre qui nous manque. L’appel des réseaux sociaux ou des mails est plus fort que la tâche que nous devons accomplir.

Nous tournons en rond, nous effectuons les tâches qui nous font plaisir (et qui souvent sont le moins productives) et à la fin de la journée nous nous couchons avec le sentiment qu’on aurait pu faire différemment. On est stressé (e) car le travail n’a pas avancé et il vient s’ajouter à celui du lendemain déjà bien chargé.

On s’auto-manipule : allez après la pause clope, la pause télé, la pause facebook, la pause café, la tâche X, promis je m’y mets !!! Arfff on s’y met pas quand même !

La meilleure façon de faire quelque chose qu’on n’a pas envie de faire…c’est de s’y mettre !

Mais que pendant 3 minutes ! Passé ce délai deux choses peuvent se produire

–           Vous n’arrivez toujours pas à vous concentrer. Dans ce cas, il vaut mieux faire une nouvelle tentative plus tard. Par exemple vous avez besoin de concentration et c’est pas le moment, ou on vous demande de faire quelque chose de plus urgent, ou encore vraiment ça vous demande trop d’effort à ce moment là.

–          En général cela suffit à vous lancer et vous êtes partis pour environ 1h30 de concentration ! Et oui c’est dans les 3 minutes que ça se joue ! Le cerveau une fois en marche a du mal à s’arrêter. C’est extrêmement puissant !

Cette technique marche également pour toutes les petites choses du quotidien : Allez j’ai trois minutes pour relire mon support de cours, mettre en pratique la partie X de la formation, payer mes impôts, faire le courrier pour mon inscription, écrire le début de ce rapport, faire la vaisselle, le ménage…

Testez, vous me direz !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *