Le groupe frein de la formation ?

Assister à des formations c’est bien, mais mettre en pratique c’est mieux. Outre le travail qui s’accumule pendant notre absence, un autre facteur peut influencer l’utilisation de nos savoirs : nos collègues de travail.

Indifférence
Vous sortez de formation, vous êtes motivé, gonflé à bloc par vos nouveaux projets. Vous avez envie de partager. Mais voilà, tout le monde s’en fiche ! Occupé à sa tâche, votre collaborateur vous gratifie d’un « Ah ça y est tu es de retour ! C’était bien ? mmmm….ah au fait il faudrait que tu t’occupes du dossier X avec Y et blablabla ». Frustré, vous vous dites que rien ne changera et que mener à bien vos projets sera difficile, voir inutile. Retour à la case départ.

Immobilisme
Autre cas de figure. Vous savez que pour mener à bien vos projets, vos collaborateurs ont besoin de monter à compétences. « Vous allez voir c’est pas compliqué, vous devez juste changer 2,3 habitudes mais je peux vous montrer ! ». Vous faites alors des schémas, des graphes, des protocoles…mais personne ne bouge « ah non moi j’ai pas le temps (pas envie !), on verra plus tard ! » Retour à la case départ.

Ingérence
Voilà que vos collègues voient votre montée en compétence d’un mauvais œil. Alors tout est bon pour vous couper l’herbe sous le pied : critiques acerbes, refus de coopérer voilà vos collègues en train de descendre à bout portant le début de vos nouvelles résolutions. Et de se mêler de ce qui ne les regarde pas ! Pas facile alors de garder sa motivation, et là aussi c’est le retour à la case départ…

Conclusion
Il ne suffit pas d’imputer la réussite d’une formation à la formation en elle-même. Il est parfois judicieux de se tourner vers les difficultés rencontrées lors des retours de formations. La réintégration des savoirs dans le groupe ne doit pas être prise à la légère si vous voulez augmenter le retour sur investissement de vos formations. Heureusement, dans un prochain article nous verrons que le groupe peut être aussi un formidable levier !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *