Métacognition et formation

Petit défi ! Ce soir au repas, il faudra placer le mot métacognition au détour d’une conversation. Après vous être amusé à voir des yeux interrogateurs vous scruter, il faudra donner quelques explications. Ce terme méconnu mérite qu’on s’y arrête quelques instants.

Qu’est-ce que la métacognition ?
C’est le fait d’effectuer un retour sur son propre processus d’apprentissage et d’interroger, de l’extérieur en quelque sorte, la dynamique du transfert de connaissance. La métacognition c’est le fait de réfléchir à ses mécanismes d’apprentissage ou de travail. « Comment est-ce que je fais ça ? ». Elle nécessite donc un certain recul quant à sa façon de faire. C’est un peu comme être à la fois à l’intérieur et à l’extérieur de soi. La métacognition permet de comprendre la part de connaissance tacite (cf article manager les connaissances) que nous détenons.

Métacognition et formation
La métacognition a une place importante dans la formation. Le formateur a tout intérêt à pousser les personnes à se questionner, à s’interroger sur ce qu’elles apprennent,pourquoi elles l’apprennent et à quoi cela va leur servir. Cela évitera les formations  à la « épate-moi Benoit » c’est-à-dire des formations où un flot discontinu d’informations est diffusé sans que l’on sache exactement pourquoi. Côté stagiaire,  on sait pertinemment que seulement 20% des informations sera retenu, autant que ces 20% servent, non ? D’où l’intérêt avant d’entrer en formation d’avoir préparé son plan d’action personnalisé (cf article PAP). Se projeter dans le futur, c’est déjà avoir une activité méta-cognitive !

Métacognition, quelles questions se poser ?
Pour vous accompagner dans votre réflexion, voilà quelques questions à vous poser

–          Qu’est-ce je sais faire et qu’est-ce que j’aimerai savoir faire? Cette question vous permet de faire le tri entre vos acquis et ce qu’il vous reste à apprendre

–          Pourquoi je le fais ou pourquoi j’aimerai savoir le faire ? Comprenez-vous toujours pourquoi vous faites telle ou telle action ? telle ou telle tâche ?

–          Avec quoi je peux relier ce nouvel apprentissage ? Combiner plusieurs savoirs amène souvent à la créativité et à l’innovation. Être acteur de ses apprentissages et accéder à la métacognition c’est aussi faire des ponts avec tout ce que l’on sait déjà faire.

Conclusion
La métacognition c’est la capacité que nous avons tous de réfléchir à nos actions, à nos apprentissages à nos buts et à nos choix. Nous accédons à la métacognition quand nous prenons le temps de nous interroger, que nous sortons la tête du guidon. Aussi je m’interroge, mais pourquoi ai-je écrit cet article ?!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *