Les lois inexorables du temps et apprentissage

Dans le cadre de mes recherches ou sur le terrain, je ne cesse de marteler que l’apprentissage est un processus et qu’il a donc besoin de temps (cf article j’ai pas le temps !). Afin de continuer ma croisade (!) voici 5 lois liant temps et apprentissage.

L’apprentissage se dilate jusqu’à occuper la totalité du temps disponible
Si vous vous dites que vous allez mettre deux heures pour mettre en application une notion il y a fort à parier que vous mettrez effectivement ces deux heures ! C’est pourquoi l’évaluation du temps que peuvent prendre certaines tâches, que ce soit par la méthode NERAC ou lorsqu’on planifie des actions concrètes (cf article PAP), n’est pas à prendre à la légère. Si vous vous fixez trop de temps, vous en allez en perdre, trop peu vous allez vous stresser et moins apprendre ! Pensez à vous mettre des limites qui vous motivent et vous rendent efficace.

L’être humain n’est pas capable d’exercer une activité soutenue dans le temps de façon continue

Nous avons vu que le cerveau avait besoin de pauses (cf votre attention svp !). Lors de vos séances d’apprentissages réservez-vous des temps de pause. J’utilise régulièrement une méthode dont je vous parlerai dans un prochain article qui me permet d’apprendre ou de travailler efficacement par tranche de deux heures. S’aérer, boire un verre d’eau, se dégourdir les jambes est bénéfique pour bien apprendre !

Le temps perdu à cause d’une interruption est plus long que la durée de cette interruption
Je vous avez dit dans un précédent article sur les neurosciences (cf les dangers du mail ) qu’une interruption de 3 secondes dans un action demandait au cerveau 64s pour s’y remettre. Lorsque vous êtes en temps d’apprentissage ou de mise en application veillez à être interrompu le moins souvent possible. Parfois en 30mn on fait des miracles ! La pause est volontaire, l’interruption est subie.

Rien n’est aussi simple qu’on l’imaginait au départ
Avec la méthode NERAC le R correspond à  Réserver de 30% de son emploi du temps pour gérer les imprévus. En effet, nous avons tendance à sous-estimer les difficultés surtout lorsque nous devons mettre en application certaines notions. C’est pourquoi quand vous sortez de formation, estimez le temps que vous allez mettre pour intégrer les notions demandées…et rajoutez 30% !

Le temps est soumis au plaisir et au déplaisir
Vous êtes motivé pour mettre en application ce que vous avez appris, votre plan d’action est prêt  mais voilà il faut d’abord évacuer les tâches quotidiennes. Pour garder un esprit motivé et travailler sans culpabiliser vous pouvez enchainer une tâche qui ne vous motive pas avec deux qui vous plaisent. Ainsi vous progressez dans vos apprentissages tout en continuant d’avancer le travail quotidien (ou écouler celui qui s’est accumulé pendant votre formation). Et si pour faire ça vous avez un peu de mal à vous motiver, pensez à la technique des 3 minutes pour s’y mettre et à celle des 30s pour apprendre !

Conclusion
Plus vous serez maitre de votre planning et plus vous aurez de chance d’optimiser ce que vous avez appris en formation. Organisation, discipline et action sont le maitres mots d’un apprentissage réussi !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *